Bonjour à tous et à toutes, je suis très heureuse de vous retrouver pour ce nouvel article dont la thématique est la décroissance.

En effet, dans mes accompagnements en thérapie ou en coaching, pour rappel, je suis thérapeute et coach et j’accompagne les hommes et les femmes à se libérer de leurs douleurs psycho-émotionnelles, énergétiques ou spirituelles, nombreuses sont les personnes qui viennent vers moi car elles souhaitent vivre dans la décroissance ou en tout cas entamer le processus vers la décroissance.

C’est souvent vécu, pour elles, comme douloureux voire souffrant car elles ont le sentiment qu’elles sont prisonnières de leurs possessions.   

L’oeuvre que nous réalisons alors ensemble est d’ouvrir le flux d’abondance en elles.

Et aujourd’hui, j’aimerai vous apporter un éclairage sur la décroissance qui fait suite à mon article sur l’abondance que je vous invite à lire en amont.

Alors, la conséquence de l’abondance paradoxalement, c’est la décroissance car il y a une diminution du gouffre sans fin du vide alors que la consommation brûle toutes les réserves matérielles, psychiques, émotives et de brûlis en brûlis génèrent un système d’appauvrissement et au final de pauvreté.

La décroissance devient alors une conséquence naturelle de l’éveil du soi au sein de notre conscience ce qui implique un changement aussi des processus collectifs à terme puisque la conscience collective est le reflet de nos consciences individuelles.

On ne peut pas installer la décroissance tant que le vide subsiste car il sera toujours plus puissant que la volonté mentale d’installer le système de décroissance. 

La décroissance ne peut être qu’un processus conséquentiel du fait que la conscience s’installe dans le champ de l’abondance c’est-à-dire dans les perceptions que l’amour guide nos mouvements et non la peur et c’est alors le coeur qui met en place nos impulsions et non plus l’organe du foie qui, en terme psychique, a pour fonction de maintenir l’intégrité du moi.

Le foie, en effet, il protège le moi de tout risque de dissolution, de chaotisation, de désordre, il est utile tant que le coeur n’a pas pris les reines.

Aussi, je nous souhaite que ce processus descendent dans nos chairs pour installer une conscience de décroissance en chacun et en tous afin de prendre soin de tous les êtres visibles et invisibles, ainsi que des différents règnes.

MM

Photo : Inconnue 

Partagez sur les réseaux sociaux !

recevoir
votre cadeau
de bienvenue

« Rentrez Zen ! » – Sept voyages méditatifs.