Bonjour à tous et à toutes, je suis très heureuse de vous retrouver pour ce nouvel article dont la thématique est la fascination.

En effet, dans mes accompagnements en thérapie ou en coaching, pour rappel, je suis thérapeute et coach et j’accompagne les hommes et les femmes à se libérer de leurs douleurs psycho-émotionnelles, énergétiques ou spirituelles, nombreuses sont les personnes qui remettent leur pouvoir à l’extérieur, leur puissance entre les mains de quelqu’un d’autre. Ce quelqu’un d’autre peut prendre la forme d’une personne physique bien sûr mais pas que ça peut être aussi une institution, un archétype, etc. 

C’est souvent vécu, pour elles, comme un lieu de captivation tels les phares dans la nuit qui vous accrochent le regard, qui vous attrapent les yeux comme si elles étaient subjuguées. 

Alors, aujourd’hui, j’aimerai vous apporter un éclairage sur la fascination.

Tout d’abord c’est quoi la fascination concrètement ? C’est lorsque notre conscience est détournée de la source parce qu’elle se met à admirer par exemple des « je sais mieux que toi » ; «  je sens mieux que toi » etc etc.

Tant que nous faisons cela, nous ne rencontrons pas la source à l’intérieur. Nous restons alors accroché(e)s à une image falsifiée de la source qui s’est figée à l’extérieur, en dehors de nous.

Nous abandonnons alors le pouvoir du soi à la faveur du pouvoir de l’autre.

On pourrait dire que toute forme de fascination est un endormissement.

Afin de se réveiller, il est nécessaire de ramener de la conscience et de la présence afin de revenir en soi et restaurer l’alliance perdue avec la source.

J’espère que cet éclairage sur la fascination vous permettra de faire le point sur tous les endroits dans votre vie que ce soit personnelle ou professionnelle où vous avez remis vos clés du soi à l’extérieur afin de revenir dans l’écoute fine et sensible de votre demeure intérieure. 

MM

Photo : Inconnue 

Partagez sur les réseaux sociaux !

recevoir
votre cadeau
de bienvenue

« Rentrez Zen ! » – Sept voyages méditatifs.