Lorsque j’aborde le sujet de la thérapie et du coaching, j’observe régulièrement une confusion entre ces deux vocations.

Voici ici des éléments de réponses que je vous apporte afin de clarifier leurs points communs et également leurs différences fondamentales.

Bien que les deux espaces soient des contenants d’accueil inconditionnel de l’autre, la posture néanmoins du thérapeute et du coach est à la fois similaire sur certains plans et différente sur d’autres.

Être une terre d’accueil, une terre hospitalière pour que la personne qui souhaite se faire accompagner puisse se sentir dans un espace où elle va pouvoir se dire sans jugement.

L’ouverture du coeur est indéniable.

De même, la pleine présence à ce qui est afin de pouvoir danser avec ce qui se présente quel que soit sa nature est indispensable.

L’écoute fine du visible et de l’invisible et l’art de poser des questions pertinentes sont autant de qualités d’être à offrir à la personne reçue.

La thérapie a un regard tourné entre le présent et le passé et est là pour le client afin qu’il puisse mieux se comprendre et se connaître.

Elle favorise également la pacification de zones douloureuses, l’apaisement des blessures, la guérison de traumas.

C’est un cocon qui prend soin avec douceur et bienveillance et qui permet de mieux vivre avec soi dans l’accueil et l’acceptation de toutes les parts dont nous sommes faits.

Depuis un lieu intérieur pacifié et apaisé vivre sa vie devient plus doux au-dedans.

Dans ce creuset, cela permet aux personnes par extension de mieux vivre avec l’autre et le monde.

Dans cet espace, si la personne a besoin de conseils, le thérapeute pourra être amené à lui apporter des réponses.

Alors qu’en est-il du coaching ?

Le coaching permet de se projeter depuis le présent vers le futur. Il s’agit d’un accompagnement pour permettre au client d’aller d’un point A à un point B avec un plan d’actions. 

C’est un espace où la personne peut être challengée afin d’aller vers ses souhaits les plus chers dans son coeur

Le coach permettra à son ou sa coaché(e) de faire émerger ses propres réponses à ses questionnements, ses doutes, ses peurs cependant il ne donnera aucun conseils.

Il permettra également de zoomer sur toutes les entraves : croyances limitantes, injonctions, noeuds, blocages qui amputent sa réalisation. 

En conclusion :

La thérapie et le coaching répondent à des besoins différents selon ce que vous rencontrez dans votre vie.

Ces deux espaces sont complémentaires et peuvent être empruntés l’un ou l’autre ou l’un après l’autre, rarement l’un et l’autre en même temps car ils ne travaillent pas sur la même énergie de fond.

Bien souvent, si la personne sent qu’elle a besoin de baume sur son coeur, qu’elle a des choses à déposer, digérer, à intégrer elle s’orientera dans un premier temps vers la thérapie pour panser et éclairer ses blessures. 

Une fois ce travail intérieur accompli, cette mise à jour effectuée, si la personne a besoin de guidance, de soutien, d’encouragements alors elle s’orientera tout naturellement vers le coaching comme un tremplin vers sa nouvelle vie à présent pacifiée.

Bien sûr, la personne peut se tourner directement vers le coaching qui peut contenir un temps dédié aux choses du passé mais ces dernières ne représentent pas le coeur de l’accompagnement. 

D’ailleurs, en séances, j’observe que proposer de parler sans se référer à son passé, à son histoire est très challengeant la plupart du temps pour les coaché(e)s.

Je suis heureuse de vous accompagner en thérapie et en coaching et de pouvoir être auprès de vous dans ces deux espaces complémentaires de rencontre avec votre intériorité tant dans vos profondeurs que dans vos hauteurs afin que vous puissiez vous libérez de vos douleurs, blocages, noeuds en facilitant votre alliance et union intérieures.

Avec joie d’être au service sur votre chemin et de contribuer à votre évolution,

MM

Photo : Inconnue 

Partagez sur les réseaux sociaux !

recevoir
votre cadeau
de bienvenue

« Rentrez Zen ! » – Sept voyages méditatifs.