J’avais envie de vous parler d’union à travers laquelle, nous pouvons concilier douceur et force dans l’expérience humaine.

Aller vers une douceur dans ce rapport bienveillant qui n’est ni dans l’extrémité de la tension, ni dans l’extrémité de l’indifférence qui soit dans un rapport doux d’accompagnement avec nous et qui peut être un facteur de guérisonde réparationd’apaisement aussi.

Être une présence tendre à nous-même et à la fois, ressentir une présence suffisamment dense et condensée dans notre corps qui nous offre une verticalitéune trajectoireun pont suspendu entre les racines de la terre et les racines du ciel.

Dans cet axe, ressentir une force intérieure posée, stable, paisible.

Dans ce je suis, éprouver profondément la mère de toutes les qualités de l’être : la tendresse.

Celle dont jaillit l’amourla gratitudela bontéla compassionl’empathiela bienveillance et qui soutient le pilier de la force, éclairant chacune de nos pensées, paroles et actes ; nés de cette alliance

Je vous souhaite d’oser la vulnérabilité qui ouvre les portes du ciel.

MM

Photo : personnelle

Partagez sur les réseaux sociaux !

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest

recevoir
votre offfande
de bienvenue

« Recueil de l’âme » – Mes remerciements pour vous.