Peau après peau, couche après couche, voile après voile, tout nous sera ôté.

Tout ce qui ne sert plus notre évolution, la grande vision de l’univers, nous serons mis à nu, dénudés.

Notre mise à la norme du créateur, alignée sur la source où chacun sera malaxé dans le grand bain du vivant où ne restera que l’étendard de la vie.

Dans le souffle abondant de l’expérience humaine fleuriront les nouveaux lendemains : des yeux qui voient à travers les coeurs.

Égarés sur le chemin de l’unité, alvéolé de nos déboires et sacrilèges face au vivant que nous malmenons dans cette inconscience collective, massacrant la grandeur et la splendeur de la vie.

Effrontés, afin de nous agenouiller devant notre humanité retrouvée, il nous faudra lâcher et lâcher encore tout ce à quoi nous nous agrippons, tout ce à quoi nous tenons, tout ce à quoi nous résistons.

Dans cette ventilation d’où naîtra notre résilience, nous ouvrirons nos coeurs, nous retrouverons le bleu de notre âme, nous trouverons la paix dans nos ventres, nous aurons un mental moins agité et nos émotions seront moins enclines aux up and down.

Parfois, il y aura de la lenteur, parfois, des accélérateurs.

Et quand nous serons prêts à accueillir le pas suivant, nous recevrons tous les cadeaux, tous les dons, toutes les bénédictions du monde.

MM

Photo : Inconnue

Partagez sur les réseaux sociaux !

recevoir
votre cadeau
de bienvenue

« Rentrez Zen ! » – Sept voyages méditatifs.