Père, moi qui te cherche et t’espère.

Je suis emplie d’amour et mes yeux sont éveillés, grands ouverts sur ton paradis.

Père, ma main est tendue.

Pénètre mon coeur si profondément.

Que jamais je ne faillisse à ton appel.

Que mon âme ne soit plus que service dévoué.

Que ma personnalité s’efface derrière le rideau de ta bonté.

Que je puisse parler que d’un verbe d’amour.

Que mes mains ne soient capables que de douceur.

Que mes yeux ne soient plus que l’expression de la grande tendresse, de celle qui fait tout fondre sur son passage.

Dans un sourire, si pure et paisible, dans une présence si pleine et féconde, une conscience si claire et une vision si nette ; que le monde à jamais perdu rejaillisse de toute sa splendeur, de tout son bonheur où chaque élément est découverte, étonnement et émerveillement.

Oh Père, nous qui manquons à notre humanité.

Pardonne-nous.

Pardonne notre manque de délicatesse, notre petitesse, notre maladresse.

Nous sommes si peu.

Nous frôlons notre extinction à chaque respiration.

Père, toi qui nous accompagne à jamais.

Peux-tu nous couronner de ta souveraineté, nous partager le feu sacré de toute ta ferveur, implorant que chacun s’éveille et se réveille.

Oh Père, comment faire ?

Nous en sommes encore à nos premiers balbutiements, à peine sortis du bac à sable, de nos culottes courtes, de nos maux d’adolescents et pourtant, si arrogants.

Enseigne-nous la cardiognosie, la connaissance du coeur, à lire en dedans des coeurs et à danser la vie.

MM

Photo : Inconnue

Partagez sur les réseaux sociaux !

recevoir
votre cadeau
de bienvenue

« Rentrez Zen ! » – Sept voyages méditatifs.